13 mai 2009

Je ne suis pas un pur.

C'est vrai. Même si pendant des années je n'ai roulé qu'à moto puisque je n'avais pas le permis voiture. En toutes saisons, j'allais donc soit me peler dans le froid, soit cuire sous mon cuir, soit me mouiller sous la pluie. C'est que la pluie, contrairement à ce que tout le monde raconte, ça n'est pas que dans la tête. Au début oui. Mais en cinq minutes, c'est aussi dans le cou, au bout d'un quart d'heure c'est dans le blouson. Et à la fin, c'est même dans le slip. A tel point, qu'une fois j'avais essayé d'enfiler sous mes... [Lire la suite]