... plus je mets mon cul sur des Guzzi, plus j'ai envie d'en avoir une.

Il y a d'abord eu la première que j'ai essayée : une 850 T5 en roue de 16 pouces.
Une fois la surprise de la longueur passée, c'est surtout sur le moteur qui attira mon attention. Un machin vivant, qui vibrait latéralement, mais sans rappeler la 2CV comme peut le faire parfois un moteur BMW. Ensuite il y a eu une une sorte de Bitza de 1000SP dans un cadre de Le Mans. Une moto sur laquelle j'ai eu tout de suite de bonnes sensations, malgré une position de conduite très différent de celle à laquelle je suis habitué.

Ma danseuse du moment, me force à conduire en appui sur la roue avant, un peu comme avec un supermotard alors que sur la Guzzi, j'avais l'impression d'être assis au-dessus de la roue arrière. Mais mise sur l'angle, elle n'en bougeait plus. Et plus le temps passait à l'essayer, plus les vitesses de passage augmentaient.

C'est cette après-midi là que j'ai compris que c'était peut-être LA marque à côté de laquelle j'étais passé pendant des années, sans m'en rendre compte.

Depuis je suis à la recherche de l'oiseau rare.
Et dans les jours qui viennent, je vais voir ça.
A mon avis, il devrait y avoir de quoi en faire soit une avaleuse de kilomètres, soit un joli cafra, soit les deux.

Premiers éléments de réponses après ce week-end de quatre jours.


T3Vend_e_2967932784


T3Vend_e_2903548009