(ou celui de dire "vous commencez grave à me faire chier")

Je suis motard. Je suis aussi citoyen. Toutes les fois où j'en ai la possibilité, je vote, même si par moment, je pense que le bulletin que je glisse dans l'urne ne suffit pas à ce que le monde prenne la direction qui me plait. Mais en tant que consommateur, j'ai un autre pouvoir : celui que me donne mon porte-monnaie, tant que j'en ai encore un. D'autant plus quand je réalise que la politique est influencée par des lobbys, sur lesquels je peux moi-même agir.

Aussi quand je lis que les constructeurs européens affiliés à l'ACEM, se prononcent en faveur du contrôle technique moto, j'ai envie de leur donner un signal fort. Par exemple en leur expliquant directement pourquoi je ne leur donnerai plus mon argent.

acem_m_collagewebcopy_16489
Quelques uns des affiliés à l'ACEM. (association des constructeurs de motos européens)

C'est ce que je vais faire cette semaine, envoyer aux importateurs des marques en question, un courrier très courtois pour leur dire que tel ou tel modèle me plaisait bien dans leur gamme, mais que leur prise de position récente à travers l'ACEM pour le contrôle technique, me pousse à envisager de donner mon argent à d'autres.

 

Ca ne sera sûrement qu'un petit rien. Mais il y a des choses qui doivent être dites.

 

--------------

Monsieur

J'ai appris avec une grande surprise que votre marque s'était prononcée récemment en faveur du contrôle technique moto. Je comprends bien que si un tel contrôle devait être adopté, cela serait pour vous promesses de gains supplémentaires. A ceci près que les bénéfices que votre réseau pourrait espérer seraient pris directement sur mon budget qui n'est pas extensible, contrairement à votre imagination pour augmenter vos profits.

Aussi j'espère que vous comprendrez que pour manifester mon désaccord avec votre prise de position, je ne réalise pas l'achat d'une [nom du modèle] que j'envisageais récemment.

Veuillez agréer monsieur, blablabla.

Brackham Lerouge


bmw_overview

BMW Weilt, pas loin du bâtiment du siège social. (quasiment une cabane de SDF)

PS pour les lecteurs : Dans le monde gouverné par les marques et les lobbys, l'appel au boycott a été interdit. De fait il est condamné par la loi. Aussi ce billet n'en est pas un. C'est juste une action toute personnelle que je vais mener, en envoyant des mails depuis mon ordinateur.